PUBLICATIONS SUR L'ART AUTOCHTONE :





Carl Beam : La poétique d'être
Sous la direction de Greg Hill
Textes: Greg Hill, Gerald McMaster, Virginia Eichhorn, Alan Corbiere, Crystal Migwans et Ann Beam

 
carlbeam.gifspacerDès les années 1970, Carl Beam (1943–2005) s’est imposé comme l’un des chefs de file d’un nouveau discours artistique affirmé qui contestait la tendance de l’époque à marginaliser l’art contemporain autochtone. Cette publication, qui rassemble une bonne cinquantaine des œuvres les plus remarquables de Beam, couvre toute sa carrière depuis les années soixante-dix jusqu’à la fin de sa production au début des années 2000. Elle met en lumière ses recherches sur les aspects métaphysiques des cultures occidentale et autochtone, tout en imposant avec vigueur la présence physique de toutes ses créations – tangible dans ses peintures monumentales, ses constructions et ses céramiques, ainsi que dans ses bandes vidéo.

Musée des beaux-arts du Canada (10/2010) 200 pp ill. coul. 25 x 20 cm souple 9780-88884-877-2  $50.00






intheflesh.gifspacerEn chair et en os : Lance Belanger, Dana Claxton, Brad Isaacs, Meryl McMaster 
Ariel Smith et Ola Wlusek

Quatre artistes d’origine aborigène examinent les relations hiérarchiques entre humains et animaux dans un contexte culturel et muséal. Ils étudient également la politique coloniale, ainsi que les questions de genre dans le cadre notre l’emprise sur le monde naturel. La rédactrice invitée Ariel Smith souligne, « Grâce à En chair et en os, la Galerie d’art d’Ottawa participe à l’indigénisation de galeries à l’échelle de la ville avec l’événement Sakahàn : art indigène international du Musée des beaux-arts du Canada. Ce processus ne se déroule pas dans un vide : réfléchissons à comment ces actes de revendication de territoire répondent à la fois à la politique courante et historique de la souveraineté culturelle autochtone ». En français et anglais.

La Galerie d’art d’Ottawa (12/2013) 83 pp 40 ill. 8.5 x 6 po souple  9781894906463   $15.00




Alex Janvier
Greg Hill, Lee-Ann Martin et Chris Dueker

alexjanviet.jpgspacerAlex Janvier est un artiste autochtone avant-garde et novateur qui, depuis 50 ans, crée les tableaux marqués par une fusion des traditions ancestrales avec des styles et techniques artistiques occidentaux, comme la peinture automatique et l’abstraction moderniste. Cette publication majeure célèbre une vie consacrée à la créativité, la connaissance et la perspective, abordées à travers l’amour de la terre, de l’art et de la culture aborigène. Survolant une longue carrière au moyen de quelque 100 peintures et dessins exceptionnels, cette première monographie exhaustive présente des pièces tirées de collections publiques et particulières, dont certains chefs-d’œuvre bien connus, tandis que d’autres n’ont encore jamais été présentées au public. Bien qu’influencés par des artistes tels que Kadinsky et Klee, les élégantes abstractions de Janvier prennent naissance dans l’iconographie aborigène faisant référence à un passé ancien et histoire autochtone récente, dont les effets de la colonisation et des pensionnats qu’il a lui-même vécus. Explorant le paysage géo-culturel Déné du Nord de l’Alberta où il habite, ses peintures sur papier, toile et lin combinent iconographie autochtone, réalités actuelles et abstraction moderniste dans une esthétique personnelle qui est universelle par sa portée. Par son langage original, Alex Janvier est un des peintres les plus importants du pays. Alex Janvier est né en 1935 à Cold Lake First Nations, dans le nord de l’Alberta. À l’âge de huit ans, il a été enlevé de sa famille et envoyé au Residential Indian School. Contrairement à la plupart des artistes aborigènes de son temps, Janvier a reçu une formation artistique et, en 1960, a obtenu un diplôme avec distinction au Southern Alberta Institute of Technology and Art de Calgary (devenu depuis le Alberta College of Art and Design). En 1965, le ministère fédéral des Affaires indiennes et du Nord l’engage comme conseilleur culturel. Il a par la suite contribué à réunir un groupe d’artistes pour le Pavillon des Indiens du Canada à l’Expo 67 pour lequel il a créé plusieurs muraux. Ayant reçu des nombreux honneurs, incluant le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques, Alex Janvier a exposé ses œuvres à travers le pays, notamment au Musée des beaux-arts de Montréal et Musée des beaux-arts du Canada. Alex Janvier vit et travaille à Cold Lake en Alberta.

Musée des beaux-arts du Canada (11/2016) 200 pp ill.. coul. 28 x 23 cm souple   9780888849434   40,00 $





Daphne Odjig
Bonnie Devine, Duke Redbird et Robert Houle

odjig.gifspacerAu nombre des grands artistes du Canada, on doit sûrement faire figurer les artistes algonquiens. Cette iconographie ancienne a suscité une prise de conscience collective au début des années 1950 lors de la découverte des pétroglyphes en Ontario. Dans les années 1960, lorsque Daphne Odjig et Norval Morrisseau ont choisi d'exécuter des peintures illustrant les légendes algonquiennes, ils ont été aussitôt salués comme les héritiers de cette ancienne lignée. Pendant que Morrisseau a rarement dévié du style qu'il avait lancé dans les années 1960, Odjig a développé un langage pictural expérimental axé sur la narration et la forme graphique, un mode d'expression entièrement personnel et unique dans l'art canadien. Les dessins et peintures présentés dans cette publication représentent quarante-quatre ans de la production artistique de Daphne Odjig. On y retrouve des exemples de ses peintures de légendes, de murales historiques, d'œuvres érotiques, d'abstractions et de paysages. Ces œuvres retracent le caractère expérimental de l'artiste à ses débuts jusqu'à sa période de maturité où celle-ci fait preuve d'une grande maîtrise de plusieurs techniques. En 2007 Daphne Odjig a été récipiendaire du prix du Gouveneur-général dans les arts visuels.

Musée des beaux-arts du Canada (2007) 144 pp ill. coul. 28 x 20 cm souple 978-0-88884-841-3  $25.00





Hymne : Points de vue sur la terre de nos aïeux
Ryan Rice

anthemehymne.gifspacerSept artistes de milieux culturels divers et de régions géographiques différentes se réunissant en chorale hétérogène pour donner leurs réponses à la provocante question du sens de l'appartenance au Canada. En français et anglais.

Carelton University Art Gallery (02/2008) 64 pp col. ill. 22 x 15 cm  rigide 978-0-7709-0519-4  $25.00









Sakahàn : art indigène international
Sous la direction de Greg Hill, Candice Hopkins et Christine Lalonde
 
sakahanFR.jpgspacerIntitulée Sakahàn, qui veut dire « faire du feu » en langue algonquine, ce catalogue d’exposition documente la plus vaste exposition consacrée à l’art indigène actuel jamais organisée, avec un survol regroupant quelque 150 oeuvres de 75 artistes issus de communautés autochtones d’Amérique, d’Europe et d’Asie, conjuguant le passé au présent. Cet évènement exceptionnel rassemble des oeuvres de plus d’une vingtaine d’artistes canadiens de communautés autochtones diverses, ainsi que celles d’artistes issus des peuples sami de Finlande, guarani du Brésil, navajo des États-Unis, aborigène d’Australie et maori de Nouvelle-Zélande, ainu du Japon ou inuit du Groenland. À mille lieues des clichés souvent entretenus sur l’art autochtone, plusieurs de ces oeuvres remettent en question de manière fortement contemporaine des enjeux actuels, à l’aide de démarches esthétiques aussi diverses que la peinture, la photographie, l’installation, la performance et la vidéo. Contributions de Albert Dumont, Abraham Cruzvillegas, Annapurna Garimella, Linda Grussani, Catalina Lozano, Ngahiraka Mason, Jimena Mendoza, Jimmy Manning, Jolene Rickard, Irene Snarby, Gerald Vizenor, et Yuh-Yao Wan.

Musée des beaux-arts du Canada (05/2013) 288 pp 250 ill. coul. 24 x 20 cm souple  978-0-88884-913-7  $39.95