/jackbushfr.jpg
Jack Bush
Marc Mayer et Sarah Stanners
Contributions de Adam Welch et Karen Wilkin

Musée des beaux-arts du Canada
300 pp 150 ill. coul. 28 x 28 cm rigide 
9780888849267 
45,00 $   35,00 $
(nouveau prix à partir du 1er avril 2017)
Cette remarquable monographie sur la carri ère extraordinaire du peintre canadien a été publiée afin d’accompagner la première exposition rétrospective sur l’artiste depuis les 35 dernières années. Né à Montréal et élevé à Toronto, Jack Bush (1909-1977) a su se réinventer en tant qu’artiste tel que peu l’ont pu : passant de son association intime avec le Groupe des Sept à une association encore plus intime avec les grands noms internationaux de l’abstrait moderniste. Quatre experts dans leurs domaines respectifs tracent la trajectoire ambitieuse de Bush depuis ses jeunes années en tant qu’illustrateur, à travers son adhésion à des associations artistiques annonciatrices, jusqu’à sa rencontre avec Clement Greenberg, critique d’art américain influent de l’époque qui a remanié la trajectoire de sa carrière. La relation professionnelle de longue durée entre l’intellectuel public le plus éminent du monde artistique et le peintre canadien allait enflammer la carrière internationale de Bush et le positionner au sein du groupe d’artistes sélect de Color Field, avec, entre autre, Morris Louis, Kenneth Noland, Jules Olitski et Frank Stella. La transformation singulière de Jack Bush est explorée de façon magistrale via de nouvelles photographies, des extraits de journaux intimes et de nouvelles éruditions. Le tout nous offre une étude sans précédent sur l’œuvre et la vie de l’artiste. Avec plus de 120 planches couleur, cette superbe publication trace le parcours artistique de Bush de paysages en plein-air à d’audacieux champs de couleurs abstraits.





Retour